arc-energie, michel larroche, recherche, développement, formation

arc-energie, michel larroche

analyse et réinformation cellulaire ©, thérapie complémentaire, compétences transversales

Edito

… des connaissances médicales et scientifiques

Une synthèse technique pour toutes les professions de santé :

  • démarche transdisciplinaire
  • méthodologie énergétique et holistique
  • détection des causes pathogènes
  • correction efficace
  • apprentissage rapide

Michel Larroche …

… ne s’est pas contenté de sa qualification de médecin. L’homéopathie, l’acuponcture et l’auriculothérapie ont été ses premiers outils complétés par la psychologie, l’ostéopathie et l’entretien d’un bon niveau en physique théorique.

L’impossibilité de séparer le corps de l’esprit s’est concrétisée dans le symbolisme appliqué à l’Etre Humain.

De la synthèse de toutes ces spécialités est née l’Analyse et Réinformation Cellulaire

haut de page

Une démarche transdisciplinaire

Comment la santé peut-elle se concevoir autrement qu’holistique ? Mais à ce moment-là, faut-il donc tout apprendre, tout savoir, tout intégrer ?

La croissance sans précédent, pratiquement exponentielle des savoirs à notre époque pose une question fondamentale : comment l'esprit humain peut-il englober cette explosion, ce big-bang, en gardant présentes à l'esprit toutes les facettes d'une réalité multiple ?

Trop de choses à apprendre, trop de choses à savoir dans un domaine de plus en plus restreint et spécialisé. Dans cette course à l'efficacité et à l'obligation de résultat dévoreuse de temps et d'énergie vitale, il ne reste guère de place à la culture à moins de sacrifier irrémédiablement l'espace de repos qui est pourtant indispensable pour se régénérer soi-même.

Chaque discipline possède son langage, son jargon spécialisé, et, circonstance aggravante, certains mots courants n’ont pas la même valeur, le même poids ni la même signification selon l'orientation du sujet. Le langage devient ainsi un barrage infranchissable pour le néophyte. Et nous sommes tous les néophytes des autres.

L'approche de l'être humain n'échappe absolument pas à ce morcellement.

Chaque spécialité correspond à un découpage de l'être humain et représente un niveau de réalité particulier sans connexion avec les autres. Il faut donc impérativement faire coexister plusieurs niveaux de réalité et de conscience dans l'abord d’une cible.

La transdisciplinarité transcende les disciplines, en ce sens qu'elle est constituée de toutes les passerelles reliant les points analogues de structures qui, pourtant, n'ont a priori que de très lointains rapports les unes avec les autres, quand elles en conservent encore. La vision transdisciplinaire propose la verticalité consciente et cosmique quant à la traversée de différents niveaux de réalité, dont aucun ne constitue un lieu privilégié d'où l'on puisse comprendre tous les autres. La réalité n'est donc pas seulement multidimensionnelle, elle est aussi multi référentielle.

C'est tout le sens du travail de synthèse qui a mené à la création de l'Analyse et Réinformation Cellulaire.

Conseils de lecture :

haut de page

Une compréhension holistique

Que cache donc ce mot, holistique, qui suppose l’abord global de l’Etre Humain comprenant son contexte familial, généalogique, environnemental, spatio-temporel, et pourquoi ne pas dire universel ? Explication d’une vision différente.

Il s’agit d’englober différents niveaux de réalité. Une vraie médecine holistique se doit de considérer aussi bien les causes que les effets, de susciter l'interaction et la synergie de tous les types de médecine tout en ayant elle-même une action rapide, efficace et en profondeur. Elle doit également posséder la capacité de déterminer à coup sûr, parmi les multiples possibilités de traitement actuellement offertes, laquelle est la meilleure et la mieux adaptée à cet instant précis pour ce patient-là.

Il est évident que l’approche de l’être humain, dans le cas idéal en bonne santé, comprend des aspects psychologiques, sociologiques, environnementaux et relationnels, sans que cette liste ne soit exhaustive. Il n’est pas difficile d’envisager les dérèglements qui s’installent lorsque cette santé est altérée et que les éléments constituant la vie courante prennent des importances relatives qui diffèrent de la norme usuelle en fonction du niveau d’atteinte. Ce serait bien une démarche schizophrène, totalement déconnectée de la réalité, de son contexte et de son objet que de se contenter de « réparer la machine » avant de la renvoyer dans un contexte qui a fait preuve de son inadéquation et ne peut, logiquement, faire autre chose que de la déstabiliser à nouveau.

Ceci ne veut aucunement dire qu'il faut être à la fois sociologue, psychologue, médecin, naturopathe, ostéopathe, et bien d'autres choses encore, pour aborder la détresse du malade. Il n'est, par contre, pas impossible d'avoir une vision claire et nette des passerelles reliant toutes les spécialités, afin de ré- harmoniser celle-ci entre elles.

Or, ces vingt dernières années, l'idée se fait de plus en plus claire dans toutes les disciplines scientifiques de haut niveau que l'être humain est absolument relié à son environnement, qu’il ne peut en être dissocié, et qu’il obéit aux lois fondamentales de la physique, comme tout ce qui existe dans l'univers. Nous assistons, dans le monde quantique, à une perpétuelle transformation énergie-substance-information, le concept d'énergie apparaissant comme le concept unificateur : l'information est une énergie codée, tandis que la substance est une énergie concrétisée. C'est dire que toute information présentant un écart significatif avec ce qui est supportable par le psychisme entraînera automatiquement, à plus ou moins long terme, des dysfonctionnements corporels.

Ceci, bien entendu, ne signifie pas qu'il faut être physicien pour aborder le soin de l'être humain, mais plutôt qu'il est indispensable d'avoir une idée générale claire de cette notion fondamentale.

Les mystiques et les sages savent depuis longtemps qu'il existe un champ cosmique reliant tout à tout au plus profond de la réalité, un champ qui conserve et transmet l'information. Connu par les anciens sous le nom de « champ Akashique », remis au goût du jour sous le nom de « champ morphogénétique », de récentes découvertes en physique quantique indiquent qu'il est réel et qu'il a son équivalent dans le champ du point zéro qui sous-tend l'espace comme tel.

Ce champ consiste en une mer subtile d'énergie fluctuante à partir de laquelle tout émerge : atomes, galaxies, étoiles, êtres vivants, et même la conscience. Il représente la mémoire constante et éternelle de l'univers. Il détient les données de tout ce qui s'est jamais produit à toutes les échelles de l'univers, et nous sommes une de ces échelles, en corrélation avec toutes les autres.

C'est dire clairement que le maintien d'une bonne santé et d'un équilibre optimal sur les plans physique et psychique dépend non seulement de notre environnement et de la bonne réception des signaux de notre champ morphogénétique, mais aussi de tout ce qui peut troubler cette transmission, à savoir les « fausses notes » que constituent les mémoires d'événements marquants, traumatisants, pathogènes, toutes engrammées en nous, qu’elles soient personnelles ou transgénérationnelles. Par conséquent l'être humain devrait être approché comme une vaste symphonie dont les éléments fondamentalement inséparables doivent obligatoirement être écoutés en même temps et ensemble, avec un tempo qui est la pulsation même de la vie.

On pourrait comparer mal-être et maladie à la pointe émergée d'un iceberg dont la partie principale est constituée de traumatismes marquants, d’« accidents de la vie », qui, couplés à un environnement inadéquat, alimentent l'émergence et le maintien du trouble. Il est judicieux de se poser la question de la place d'une médecine symptomatique qui ne considère que ce dernier. La médecine moderne, symptomatique et instrumentale, peut et doit conserver une place primordiale dans le traitement de troubles graves et parfois mortels. Il faut préciser que les légendes sur l'incompatibilité entre les différentes disciplines sont des absurdités. Nous ne comptons plus les cas de rémission, guérison ou amélioration spectaculaire grâce à la synergie des médecines allopathique, homéopathique et énergétique, y compris dans des maladies gravissimes.

Conseils de lecture :


haut de page

Une méthode-pivot

La synergie, au sein même de l'Analyse et Réinformation Cellulaire, de techniques habituellement pratiquées et enseignées séparément décuple leurs résultats habituels.

Aucune méthode, si sophistiquée soit-elle, ne peut se vanter de posséder la capacité de guérir tout et le monde entier. Nous n'aurons pas davantage cette prétention-là. La qualité de « méthode-pivot » de l'Analyse et Réinformation Cellulaire réside ailleurs :

  • le pivot de toutes les médecines énergétiques. Manifestement issues d'un noyau commun, elles se sont développées séparément selon les sensibilités, contextes culturels et environnements spécifiques dans lesquels devaient exercer leurs praticiens. Il suffisait de dégager ce noyau des diverses particularités locales pour pouvoir utiliser ensemble et en parfaite synergie des structures aussi différentes et même opposées en apparence que les chakras et Méridiens.l
  • le pivot de la complémentarité indéniable entre toutes les médecines. Sans reparler du rassemblement synthétique de toutes les techniques énergétiques vu ci-dessus, la finesse de lecture de l'Analyse et Réinformation Cellulaire permet deux choses essentiell
  1. l'indication exacte, si besoin, du type d'approche ou de soins convenant le mieux au patient.
  2. la compensation ou l'élimination d'effets secondaires des thérapeutiques lourdes permettant un bon confort pendant leur utilisation.
  3. la potentialisation des effets positifs d'une thérapeutique déjà engagée.
  • le pivot entre les divers praticiens exerçant leur art sur une même personne. À titre d'exemple, une psychothérapie dure en moyenne trois fois moins de temps d'une part grâce aux résultats propres du traitement énergétique et, d'autre part, grâce à l'indication précise du levier sur lequel il convient d'appuyer pour débloquer l'ensemble. Il n'est plus à démontrer que, bien souvent, une intervention même ponctuelle dans une technique totalement différente peut dénouer une situation bloquée.
  • le pivot entre le praticien et son patient. La formulation claire des données découvertes pendant une séance permet aux patients d'avancer beaucoup plus vite grâce à la prise de conscience facile due à un langage de tous les jours, débarrassé de tout jargon professionnel.

Complémentarité des disciplines : 1+1=11

La physique nous apprend que les propriétés émergentes* sont une constante dans l'univers, et sont la base même de l'évolution. Si l'on admet qu'une particule est la traduction matérielle d'une information sous-jacente, un ensemble de particules comporte l'ensemble interactif des informations individuelles. Or il s'avère qu'à chaque niveau d'organisation les propriétés globales de l'ensemble sont nettement supérieures à la somme des parties.

Si l'on extrapole cette image aux différents abords de la santé de l'être humain, il est aisé de constater les choses suivantes :

  • la médecine est morcelée : médecine officielle et non officielle, corps et esprit, allopathie contre homéopathie... Un livre entier ne suffirait pas à faire le bilan de ce morcellement trop souvent conflictuel.
  • la psychologie est morcelée : explosion tous azimuts de techniques diverses... Et pourtant, quelle richesse, quel magnifique outil si on en faisait une vraie synthèse.
  • les médecines naturelles, traditionnelles ou anciennes sont morcelées : ayant évolué chacune de leur côté dans des contextes et des sensibilités différents, elles semblent parfois se contredire alors qu'elles sont issues d'un tronc commun et ont, chacune de son côté, fait depuis longtemps leurs preuves.
  • les techniques restauratrices de circulation d'énergie sont aussi morcelées. Exemple : les différentes réflexologies n'atteignent, en fait, qu'une seule facette de l'individu, alors que la preuve est maintenant faite de leur immense efficacité lorsqu'elles sont regroupées dans un protocole commun.

L'Analyse et Réinformation Cellulaire réalise une synthèse harmonieuse et logique dans la complémentarité des différentes disciplines :

  • notions précises et pratiques sur les chakras
  • vision et utilisation des méridiens selon les critères du champ morphogénétique
  • mise en complémentarité synergique de toutes les zones réflexes
  • protocole rigoureux de mise en jeu de toutes ces structures
  • recours, lorsque cela s'avère utile, à la discipline la mieux adaptée à la personne que nous soignons à ce moment précis : chirurgie, médecine allopathique, médecine homéopathique, ostéopathie, diététique, psychothérapie (et si oui, laquelle...), technique psycho corporelle... ou simple conseil de vie.

La synergie de l'Analyse et Réinformation Cellulaire avec une quelconque de ces spécialités peut décupler les résultats. La synergie, au sein même de l'Analyse et Réinformation Cellulaire, de techniques habituellement dispersées et enseignées séparément décuple leurs résultats habituels.

Voilà la définition même des propriétés émergentes*.

 

* Conseils de lecture
au sujet de la notion de "propriétés émergentes" ou "émergences"  :