Le style du Dragon du Sud dans le kung fu est-il vraiment efficace?

style de kung fu le plus efficace

Développé par le grand maître Lam Yiu Gwai, le kung-fu de style dragon (long ying kuen) est la seule pratique sportive du système d’art martial chinois calquée sur un animal mythique. Autre que ce style d’art martial, d’autres se sont développés comme :

  • le Tai chi chuan,
  • le Karaté, Kung Fu wushu,
  • le Judo ou encore le Self défense; etc…

Tous ces styles imitaient les mouvements des animaux, des oiseaux et des insectes. Le kung Fu de style dragon a été développé à partir de la compréhension, de l’essence et du symbolisme ; que ces créatures impressionnantes et immensément puissantes représentaient.

Le kung Fu au style Dragon est un art martial chinois extrêmement efficace et plein d’avantages pour le bien-être générale pour ses pratiquants. Ce sport incorpore une grande variété de coups de pied, de balayages, de frappes, de verrous et de démontages. Cependant, dans sa forme externe pratique et efficace se trouve une puissance « interne ». Une force explosive qui génère également de la sensibilité, de la vitesse et de l’agilité. Dans la suite de cet article, vous découvrirez les racines de cette pratique sportive, sa devise et ses codes.

Découvrez aussi [Le régime cétogène]

1. Les racines du Kung Fu de style dragon selon les maîtres fondateurs

Selon la culture chinoise, les racines du kung-fu de style dragon se retrace facilement au temple Haushoutai sur la montagne Loufwushan. Les Chinois considéraient les dragons comme des êtres vivifiants qui encerclaient les cieux ; et qui possédaient une qualité divine digne de respect et d’adoration. Pendant l’empire céleste, c’était l’emblème de la famille impériale ; le « Fils du ciel » étant souvent appelé le « roi dragon ». Les dragons symbolisaient également la terre et l’eau. Ils étaient le protecteur de la terre malgré le fait qu’ils représentaient également le terrible pouvoir destructeur de la nature. Il représentait le pouvoir fertilisant de la pluie.

L’histoire selon les bouddhistes et les Taoïstes

style kung fu animauxLes bouddhistes Ch’an du monastère de Shaolin ont compris que les dragons étaient bien plus que les porteurs de pluie, de signe ou de royauté. Ils les croyaient être une manifestation cosmique qui signifiait la vision momentanée et insaisissable de la vérité éclairée.  Cette vérité qui est finalement et soudainement réalisée par un maître Ch’an.

Pour les Taoïstes, le dragon incarne le Tao lui-même, une force dévorante qui peut soudainement se révéler à nous pour disparaître instantanément dans l’éthos. Le style Dragon a été enseigné à ses disciples moines dans le temple pour améliorer leurs compétences de combat supérieures; leur esprit et leur développement interne.

Lam Yiu KwaiSon

Lam Yiu KwaiSon fils, Lam Yiu Gwai (1876 – 1966) a commencé très jeune à apprendre le kung-fu auprès de son père et de son grand-père. Il a progressé rapidement et, au début de son adolescence, il a pu battre des hommes adultes lors des compétitions et des championnats des arts martiaux. Il se croyait tout à fait accompli ; mais son père craignait que sa capacité physique n’ait augmenté plus rapidement que son raffinement émotionnel et ne lui cause des ennuis.

À l’âge de seize ans, il a commencé sa propre école d’Arts martiaux à Dongjiang et a enseigné ainsi que appris de divers maîtres. Malheureusement, ses maîtres sont décédés avant d’avoir terminé sa formation. Plus tard, il a commencé à enseigner aux étudiants les techniques de combats et tout les avantages de ces techniques sur leurs bien-être générale ;  ainsi que d’autres disciplines associées. Tout ceci se passait dans un village en dessous de Loufwushan. A la demande des villageois locaux, il a accepté de faire une démonstration traditionnelle de la mante religieuse devant le temple local. Par coïncidence, un étudiant de l’abbé Da Yu se trouvait là. Voyant que leur style de kung-fu était similaire, il a invité Lam Yiu Kwai à revenir à Haushoutai pour apprendre de Da Yu.

À son arrivée, un abbé du nom de Gao Xiong-Wen s’impressionna par son désir d’apprendre et de s’améliorer. Il a décidé de tester Lam Yiu Gwai en lui faisant démontrer ses compétences en combat amical avec d’autres étudiants. Voyant qu’il n’était pas à la hauteur de l’abbé ; Lam Yiu Gwai a demandé comment il avait pu le battre si facilement. Gao Xiong-Wen et Da Yu ont été touchés par sa sincérité et ont accepté de le prendre comme étudiant. Ainsi, ils lui ont enseigné les secrets des techniques du style Hauquan-Xiaoma du Dragon.

Découvrez aussi [Vélo appartement, les bons et les mauvais modèles]

L’histoire des trois tigres

Lorsque Lam Yiu Gwai est retourné dans son village ; il avait intégré tout ce qu’il avait appris et était capable de démontrer le kung-fu de style Dragon à un niveau très élevé. Il a commencé à enseigner les techniques de combat sur les points vitaux à ses élèves. Au début des années 1920 ; Lam Yiu Gwai s’est rendu dans la ville de Guangzhou où il avait entendu dire qu’il y avait un besoin de professeurs d’arts martiaux. Il a créé un certain nombre d’écoles d’arts martiaux de style Dragon avec plusieurs étudiants seniors pour l’aider (Ma Chai ; Lam Woong Gong ; son fils et Tsoi Yiu Cheung).

En 1947, un tournoi d’arts martiaux a eu lieu à Guangzhou, qui réunissait les meilleurs combattants de toute la chine. Un journal local avait un extrait consacré aux antécédents de Lam Yiu Gwai et lui a donné le surnom de “Dongjiang -laohu” (Le tigre de Dongjiang). Cependant, Lam Yiu Gwai n’était pas. Un homme qui aimait le combat, mais afin d’acquérir un niveau plus élevé d’arts martiaux, il était prêt à participer à des combats amicaux. C’était juste qu’il n’y ait personne qui pouvait le battre !

Les professeurs les plus célèbres de Guangzhou à cette époque étaient Lin Yum Tong (style Mo-gar) ; Lam Yiu Gwai (style Dragon) et Cheung Li Chen (style Bak-Mei). Lin Yum Tong a présenté Lam Yiu Gwai au général Lee Yum-Chu qui l’a engagé comme professeur principal d’arts martiaux pour les soldats de l’armée chinoise. Avec le temps, par respect pour l’incroyable habileté de ces trois professeurs, ils étaient connus comme les « Trois Tigres ».

Lam Yiu Gwai

maître fondateur du kung fu dragonLam Yiu Gwai est considéré comme le grand-maître du kung-fu du style Dragon du Sud de la chine. Ce système de combat unique est composé de Hakka kuen (le style du grand-père et du père de Lam) Shaolin (ses professeurs de Wah Sa Tsoi) et des formes taoïstes (de Wong Lee Giu).

Dans son utilisation, le style Dragon incarne l’essence d’un dragon chinois de sorte que lorsque vous attaquez, vous êtes comme le vent. Lorsque vous vous défendez, vous êtes comme un nuage ; lorsque vous vous arrêtez, vous êtes comme le fer, vous avancez comme un tigre et reculez comme un chat. Ce style de combat est totalement différent des autres arts martiaux tels que : le Taekwondo, le Jujitsu, le Tai chi, Qi Gong, le Karaté, etc.

Ainsi les frappes dans le style Dragon sont rapides et continues, contrôlant l’adversaire à partir du moment où il se déplace pour vous attaquer. Le corps doit conserver une forme de « dragon », entraînant les poignets, les épaules, la taille ainsi que d’autres zones articulaires. Basé sur une base très flexible de jeu de jambes dynamique, mental, physique, sensible avec des frappes puissantes, le praticien dispose d’un arsenal illimité qui peut s’adapter à toutes les situations.

Le Kung Fu de style dragon est un sport de combat complet, très efficace et pratique. Dans sa pratique, ce sport aide également à développer le pratiquant :

  • Mentalement,
  • Éthiquement,
  • Physiquement, et
  • Émotionnellement.

Tout ceci en gardant l’esprit et le corps jeunes, souples et forts. Pour ressentir la puissance de cet animale mythique, les pratiquants portent souvent des objets de valeur au symbole de dragon (les colliers, les bracelets, les bagues…). Pour plus d’informations sur ces objets de valeurs cliquez ici.

Découvrez aussi [Banc musculation comment choisir ?]

2. Les Devises du Kung Fu de style dragon

  • Contrôlez-vous, laissez les autres faire ce qu’ils veulent ; Cela ne signifie pas que vous êtes faible.
  • Contrôlez votre cœur, obéissez aux principes de la vie ; Cela ne signifie pas que les autres sont plus forts.

3. Les Codes du Kung Fu de style dragon

style de kung fu le plus efficace

  • Concentrez-vous pour apprendre et conditionner le corps et avoir une très bonne condition physique. Il ne faut avoir aucun acte de paresse.
  • Soyez justes et respectez votre honneur. Il ne faut avoir aucun acte d’hypocrisie.
  • Respectez vos parents, honorez votre professeur. Il ne faut avoir aucun acte de défi.
  • Traitez les autres avec honnêteté, traitez vos amis avec loyauté. Il ne faut pas avoir d’arrogance.

Aujourd’hui, le Kung Fu de style dragon se pratique dans les temples, les monastères, les gymnases, les salles de sport et aussi dans l’armée chinoise. Ce style de combat est convoité par les armateurs des arts martiaux de plusieurs pays ; ce qui fait que le Kung Fu de style dragon est devenu une discipline internationale des arts martiaux.

Découvrez aussi [Votre dressing pour sportif, nos sites préférés]